RÉVOLUTION OU BARBARIE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le mendiant et le voleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bugsy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 16/04/2015

MessageSujet: Le mendiant et le voleur   Sam 6 Fév - 23:07



Comme tout communiste, nous partageons. Vous voulez réutiliser cette composition, voici le lien :
http://i68.servimg.com/u/f68/19/41/01/43/screen81.jpg


Dernière édition par bugsy le Ven 12 Fév - 13:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
bugsy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 16/04/2015

MessageSujet: Re: Le mendiant et le voleur   Sam 6 Fév - 23:41

Lire Ricardo Flores-Magon



extrait ici : http://editionslibertalia.com/IMG/pdf/libertalia-floresmagon-extrait-web.pdf

—NOUVELLE ÉDITION 2015 —
Édition augmentée de deux textes inédits traduits par David Doillon. 96 pages - 7 €

« L’honnêteté ne vit pas à genoux, prête à ronger l’os que l’on daigne lui jeter. Elle est fière par excellence. Je ne sais si je suis honnête ou non, mais je dois t’avouer qu’il m’est insupportable de supplier les riches de m’accorder, au nom de Dieu les miettes de tout ce qu’ils nous ont volé. Je viole la loi ? C’est vrai, mais elle n’a rien à voir avec la justice. En violant les lois promulguées par la bourgeoisie, je ne fais que rétablir la justice bafouée par les riches, qui volent les pauvres au nom de la loi. »



Édité par l'excellente maison Libertalia : http://editionslibertalia.com/catalogue/A-Boulets-rouges/propos-d-un-agitateur

Chez Libertalia, l'on trouve pas mal de bouquins intéressants, même mon cousin Jean-Bernard Pouy (https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Bernard_Pouy). Et c'est surtout abordable financièrement. Ils sont sérieux, ils livrent rapidement. Allez fouiner sur leur site et je crois que vous céderez à la tentation.

Par exemple, un ancien ouvrier devenu écrivain-journaliste. Je me suis bidonné à le lire :



Tue ton patron : « Eh oui, j’ai tué mon patron. Il ne pouvait pas en être autrement. J’avais perdu mes plus belles années entre les murs de son entreprise, j’avais vu quelques copains y mourir, j’y avais usé ma santé, mais ça n’a pas empêché qu’un jour je reçoive ma lettre de licenciement. J’ai fait partie de la dernière charrette. Jeté comme un Kleenex, ni plus ni moins. Le restant de ma vie cassée, vidée. Il fallait bien que quelqu’un paie et je n’ai pas eu de mal à savoir qui. Je suis allé dans son antre, là où il dirige tout. Je l’ai traqué, suivi. J’ai appris à connaître son milieu, à rencontrer son entourage et ses congénères… Et un jour, plutôt une nuit… »

Tue ton patron 2 : On a tous rêvé, un jour, une nuit, de se débarrasser de son patron. Mais ce n’est pas si facile. Alors, si on s’y mettait tous ensemble ? C’est ce que les ouvriers d’une usine fabriquant des composants électroniques pour le secteur automobile mettent en œuvre lorsque le patron veut fermer la boîte. Cela se passe très vite, en quelques heures, à la faveur d’une réunion pour annoncer les licenciements. Mais pour que ce soit rapide et efficace, il faut avoir tout bien préparé. Tue ton patron, premier du genre, racontait l’acte individuel d’un chômeur. Pour ce deuxième opus, c’est le « tous ensemble » qui prévaut. Plus efficace ? Moins noir ? À voir et à lire. Imaginez un monde sans patron…

Je vous écris de l'usine : « La véritable histoire des ouvriers ne peut être mieux racontée que par les ouvriers eux-mêmes. Pour écrire sur l’usine, il faut la vivre de l’intérieur, la renifler avec ses tripes. Jean-Pierre Levaray trouve les mots justes pour raconter son quotidien. Il est l’un des maillons de cette usine d’engrais chimiques, située à Grand Quevilly, près de Rouen, filiale de Total jusqu’en 2014, classée Seveso 2, seuil haut. »
Extrait de la préface de Hubert Truxler (dit « Marcel Durand »), auteur de Grain de sable sous le capot (Agone, 2006).

Pendant dix ans (2005-2015), chaque mois, Jean-Pierre Levaray a animé la chronique « Je vous écris de l’usine » dans le mensuel CQFD http://cqfd-journal.org/. Il a raconté les heurs et malheurs de la classe ouvrière, sa classe. Les luttes et les espoirs, les joies et les peines, les travers et la résignation, parfois. Ce texte vient d’en bas. Il en a le goût et l’odeur. Ode à l’écriture prolétarienne.
Revenir en haut Aller en bas
bugsy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 16/04/2015

MessageSujet: Re: Le mendiant et le voleur   Mer 10 Fév - 19:40

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mendiant et le voleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mendiant et le voleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouvé au hasard de mes recherches... Profession mendiant
» Le voleur enfermé dans la voiture qu'il voulait voler
» elle récupère son sac grâce à un SMS envoyé au voleur
» pain du mendiant
» Le voleur avait oublié de se déconnecter de Facebook

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION OU BARBARIE :: BOîTE À OUTILS DU COMMUNISME :: PHOTOS, LOGOS, POÈMES, ETC.-
Sauter vers: